Les 12 règles d’or d’une prise de parole réussie

9 manières originales de pratiquer l’anglais au quotidien

Photo of author
Article de Manu

Spécialiste de la prise de parole, je vous partage mes connaissances !. 

Pour devenir “fluent” et mieux maîtriser vos prises de parole en anglais, rien de mieux que de pratiquer le plus souvent possible. Intégrez la langue de Shakespeare à votre quotidien et gagnez en aisance grâce à quelques astuces.

1/ Voyager

On vous l’a sans doute souvent répété : l’immersion est le meilleur moyen d’améliorer son niveau d’anglais, tant au niveau de l’expression que de la compréhension. Profitez d’un voyage d’affaires ou de vacances dans un pays anglophone pour progresser ! Imposez-vous de parler anglais le plus souvent et le plus possible. Demandez votre chemin, l’heure ou saluez votre voisin… toutes les situations de la vie quotidienne sont prétexte à pratiquer la langue de Skakespeare ! Si vous êtes entouré de francophones, proposez-leur d’échanger le moins souvent possible en français. Et surtout, osez ! Les locaux sont souvent réceptifs aux efforts des étrangers pour parler leur langue.

2/ Suivre un cours de conversation

Votre ville propose sans doute des cours pour progresser en anglais, ainsi que des professeurs expérimentés pour vous aiguiller en cas de doute. De quoi gagner en aisance, en compréhension, en expression, le tout dans un cadre bienveillant.

3/ Sortir boire un verre

Les bars anglais, ou du moins bilingues, sont légion. C’est l’occasion de mêler l’utile à l’agréable. Allez boire un verre, seul ou avec des amis, et astreignez-vous à parler anglais. Le bar étant le lieu par excellence des rencontres, profitez-en pour engager la conversation – en anglais bien sûr – avec d’autres personnes.

Au-delà des bars, il existe également des épiceries ou restaurants où l’on parle principalement anglais. Même vos courses peuvent devenir un bon moyen de pratiquer l’anglais !

Article qui pourrait vous intéresser :  Prendre la parole, cette expérience… pas toujours facile à vivre ! [Partie 1]

4/ Redécouvrir

Vous connaissez peut-être déjà les musées et lieux historiques de votre ville… Et si vous les (re)découvriez, mais en anglais cette fois ? Chaque lieu touristique dispose de visites en anglais. Vous pourrez ainsi améliorer votre compréhension orale et votre pratique en discutant avec les autres membres du groupe.

5/ Assister à des conférences

Les universités, les grandes écoles, les entreprises, les associations… organisent de nombreux séminaires tout au long de l’année. Tous ne sont pas en français, loin s’en faut. Assistez aux conférences qui vous intéressent dans la langue de Shakespeare. Vous prendrez peu la parole, sauf si vous intervenez lors des questions-réponses, mais vous pourrez entraîner votre compréhension et enrichir votre vocabulaire sur des sujets précis et pointus. L’étape ultime ? Mener votre propre conférence en anglais !

6/ Accueillir un anglophone

Étudiant Erasmus, jeune en voyage ou touriste en couchsurfing… Accueillir un anglophone chez vous peut-être un moyen convivial et rassurant de pratiquer la langue. De plus, du fait la diversité linguistique des régions anglophones, vous exercerez votre oreille aux différents accents. La compréhension de son interlocuteur est un atout à ne pas négliger.

7/ Prendre des cours… de cuisine

Ou de couture, de bricolage, de peinture… à votre guise ! La plupart des grandes villes proposent des cours ou activités diverses en français, mais également en anglais. Faites d’une pierre deux coups : améliorer votre anglais sur des sujets qui vous intéressent tout en pratiquant une activité qui vous passionne.

8/ Lire à voix haute

La lecture à haute voix est une activité calme et apaisante qui vous permettra de travailler votre diction. Alors, pourquoi ne pas le faire en anglais ? Vous pouvez lire en solitaire dans votre fauteuil préféré, ou devant votre famille suspendue à vos lèvres. Il existe également des associations qui recherchent des volontaires pour faire la lecture à des enfants, des personnes âgées ou défavorisées. N’hésitez plus, c’est l’occasion rêvée de renforcer votre prononciation tout faisant une bonne action.

Article qui pourrait vous intéresser :  Prise de parole en public : structurer ses idées, c’est important !

Sympathiser
Vous connaissez probablement des anglophones ou des lieux où en rencontrer… Discutez avec eux ! Les sujets du quotidien sont à la fois ceux qui touchent tout le monde, qui permettent de vous exercer et de vous mettre à l’aise. Si vous ne trouvez aucun anglophone, il y a peut-être autour de vous d’autres personnes qui souhaitent également s’exercer en anglais. Il ne fait pas négliger le pouvoir de l’émulation.

Pratiquer l’anglais au quotidien, c’est “easy” ! Et, lorsque vous êtes chez vous – sans touriste ni étudiant anglophone avec qui échanger -, n’oubliez pas nos 4 techniques en ligne pour améliorer votre maîtrise de l’anglais.