Les 12 règles d’or d’une prise de parole réussie

« On doit jouer avec les attentes de l’auditoire » – Michel Morel (Somfy)

Photo of author
Article de Manu

Spécialiste de la prise de parole, je vous partage mes connaissances !. 

Les interventions en petits groupes sont souvent celles où l’on peut s’attendre à des réactions ou des questions de la part de l’audience. En face d’un public restreint, on ne peut pas cacher ses failles, alors comment éviter la peur de cette proximité ? C’est une question à laquelle Michel Morel, Global Account Manager chez Somfy, a répondu au travers de cette interview. Il nous donne les clés pour préparer ses interventions et faire d’une réunion en petit comité l’occasion de montrer sa maîtrise de la prise de parole et du rapport au public.

Quels sont les types d’interventions que vous réalisez chez Somfy et pour quel type de public ?

Pendant votre carrière, vous avez pu accumuler une certaine expérience d’orateur. Avez-vous des conseils pour nos lecteurs concernant la prise de parole en entreprise ?

Mon conseil : bien vérifier qu’on est un peu stressé. Si on n’est pas stressé, c’est qu’on n’est pas assez impliqué.Si on vient les mains dans les poches, on a toutes les chances de faire une mauvaise présentation. Il y a aussi tous les conseils habituels : bien respirer avec le ventre, vérifier tous les outils dont on doit se servir… On peut aussi faire des vocalises, des mouvements de bouche, utiliser des techniques de comédien pour se chauffer la voix et bien la poser dès le départ…

Et bien sûr, il faut vérifier qu’on a fermé sa braguette ! Si on s’est bien préparé et si on a envie, tout se passera bien. On respire une dernière fois, et c’est parti. La question à se poser, c’est « qu’est ce qu’on veut donner aux personnes présentes ? ». On va passer 20 minutes ensemble, il faut se demander comment on va enrichir ces personnes.

Article qui pourrait vous intéresser :  W(e) Talk, la prise de parole au féminin