Les 12 règles d’or d’une prise de parole réussie

3 bonnes raisons de suivre une formation de prise de parole en public

Photo of author
Article de Manu

Spécialiste de la prise de parole, je vous partage mes connaissances !. 

Rares sont les orateurs performants qui n’ont pas bénéficié d’un coup de pouce ou d’une formation pour améliorer leurs prises de parole en public. En effet, si certaines personnes ont des capacités innées pour s’exprimer devant un auditoire, d’autres ont besoin de davantage de conseils et d’accompagnement. Le plus efficace reste alors de suivre une formation à la prise de parole en public.

S’exercer à prendre la parole en public

Soyez-en sûr, parler devant un auditoire, ce n’est pas inné, ça s’apprend. Contrairement à ce que de nombreuses personnes pensent, bien parler en public n’est pas un don, ni une prédisposition encore moins un legs génétique. J’ai eu l’occasion de visionner une vidéo de Denis Podalydès, sociétaire de la Comédie française et à l’affiche de nombreux films, alors qu’il avait une vingtaine d’années. Malgré son énorme potentiel, à cette époque, il montre sur la vidéo une vraie fébrilité, son articulation est approximative (il « savonne » comme disent les comédiens). Bref, il n’est pas bon. Sans doute le cours Florent et le Conservatoire supérieur d’art dramatique ont contribué à faire émerger l’acteur talentueux que nous connaissons aujourd’hui. L’évidence s’impose donc : quel que soit votre niveau, vous pouvez améliorer votre expression orale devant un auditoire.

Définir ses points forts et ses pistes d’amélioration

Il est très difficile de porter un regard objectif sur sa propre prise de parole. En effet, le seul juge crédible de la qualité de votre prise de parole c’est l’Autre. Régulièrement au terme d’un exercice de prise de parole, l’orateur me dit « Ça n’allait pas du tout, j’étais hyper stressé ». Dans ce cas, je lui demande immédiatement sur une échelle de 0 à 10, quel était votre niveau de stress ? Invariablement, la réponse se situe entre 7 et 10. Je me tourne alors vers le groupe et lui pose la même question, les réponses s’échelonnent alors de 2 à 5. Sans doute, l’entourage proche de l’intéressé aurait pu percevoir plus finement ce stress, ce qui n’est pas le cas d’un auditoire dans la sphère professionnelle. Cette évaluation de stress prouve parfaitement que l’on n’est pas un bon juge de ses talents ou de ses difficultés d’orateur. Les autres participants et le formateur vous éclaireront parfaitement sur vos points forts et vos véritables pistes d’amélioration.

Article qui pourrait vous intéresser :  6 pitchs réussis dont vous devriez vous inspirer

Persévérer pour s’améliorer durablement

Pour faire évoluer ses pratiques de prise de parole, il faut être motivé. Peut-être connaissez-vous les MOOC, ces cours magistraux dispensés gratuitement sur le net par de grandes universités. Une évaluation du suivi de ces cours vient de tomber : seuls 7 % des étudiants inscrits terminent le cursus, ce qui signifie que 93 % d’entre eux laissent tomber ! En prise de parole c’est la même chose, si la motivation n’est pas là, vous ne ferez pas l’effort de changer vos pratiques. C’est pourquoi, nous mettons autant d’énergie à aider nos stagiaires à monter en compétence qu’à leur donner envie de mettre en œuvre ces nouvelles habiletés.