Envie d’aller plus loin ? Découvrez nos prochains ateliers de formation dans la catégorie "Choisir un Stage" de notre site internet Formation Prise de Parole
Interview christine hooper anglais
  par

[Interview] Séverine Debels – « Accompagner pour pousser à oser »

severine-debels-interview

 

Bonjour Séverine, vous êtes formatrice chez Symbiosis Consultants. Tout d’abord, pouvez-vous nous donner quelques détails sur votre parcours ?

Je suis comédienne. Lors d’un spectacle, j’ai rencontré Jean-Gilles Barbier, co-fondateur de Symbiosis et comédien lui aussi. Je ne me destinais pas à travailler dans le milieu de la formation, mais je me suis laissée « embarquer ». J’ai été formée à la méthode Symbiosis.

À cela se sont ajoutées les expertises commerciales de Patrick Pietruszka et Norine Lorelli-Rinckenberger avec qui j’ai co-animé beaucoup de formations. Depuis, je suis formatrice chez eux. Cela fait maintenant 15 ans.

 

 

Quelle est votre vision de votre métier ?
Ma vision, c’est d’accompagner les gens et les pousser à oser : oser prendre la parole ; oser proposer leurs idées et les défendre ; oser embarquer les autres dans leurs projets. Évidemment « oser » implique de travailler sur la confiance en soi, sur le stress. Il y a une dimension de coach qui me plaît particulièrement dans ce métier ; à l’instar d’un coach sportif qui accompagne son compétiteur dans ce qu’il a de meilleur. Plus on s’exerce plus ça devient facile et donc naturel. Entraînement est souvent associé à « rébarbatif », « pénible »… La particularité de Symbiosis Consultants est justement d’accompagner dans la prise de parole en public de façon ludique et pragmatique. « On apprend en jouant », c’est réellement le cas : nous utilisons les outils et les techniques du théâtre. D’ailleurs, la plupart du temps les stagiaires ne voient pas venir « leur accouchement », ils ont l’impression de jouer, et de ne pas travailler !

theatre

En tant que coach à la prise de parole en public, à qui s’adresse cette formation ?
Elle s’adresse à tous ceux qui ont à s’exposer devant un public au travers d’une réunion, d’un brief, d’une conférence, d’une négociation… Peu importe. Trois personnes, c’est déjà un public ; ça peut aller jusqu’à 500 personnes. Les outils sont les mêmes.

Les commerciaux sont évidemment très demandeurs, car ils sont toujours dans le « convaincre ». Je leur dis souvent : « C’est vous que le client achète ! » Il faut savoir être convaincant, inspirer de la confiance, bref c’est une belle opération séduction ! Certains ont l’habitude de s’exprimer en public et sont assez à l’aise, comme les managers. Mais ils rencontrent des zones d’inconfort quand ils prennent la parole. Cela peut être lié à un contexte hiérarchique ou à une moins bonne maîtrise de leur sujet. Ils viennent chercher au travers de la formation de véritables techniques qu’ils ignorent pour progresser davantage, voire être capables d’improviser en toute circonstance.

S’adressent aussi à nous des populations très jeunes, qui arrivent dans l’entreprise et qui sont confrontées très rapidement à des conduites de réunion, des présentations de rapports à toute une équipe… Elles sont un peu perdues. On ne leur a pas appris à prendre la parole en public.

micro

Qu’attendent vos stagiaires ?
« S’il vous plaît, apprenez-moi à gérer le stress » ; « Aidez-moi à ne pas avoir peur de prendre la parole » : ce sont les principales demandes auxquelles je suis confrontée. Derrière elles, il y a des enjeux personnels et professionnels. J’adapte ma formation à chacun en fonction de ses problématiques propres. Je leur donne les outils et des exercices pragmatiques. Pas de psychologie, on travaille concrètement sur comment se mettre en action, comment oser. Pour reprendre la métaphore sportive : quand une personne se donne 6 mois pour courir le semi-marathon, elle fait un « contrat » avec son coach (et elle-même !). Celui-ci va mettre en place, étape par étape, tous les exercices et les contraintes nécessaires pour qu’il réussisse son challenge. Pour la prise de parole en public, c’est la même chose : c’est une question d’entraînement. Il faut se mettre en action, s’atteler à l’exercice. Plus je m’entraîne, moins j’ai peur. C’est un accompagnement de A à Z, un entraînement personnel, dans un cadre collectif.

Quel est l’élément déclencheur d’une formation à la prise de parole en public ?
Un besoin global des collaborateurs qui se retrouvent à prendre la parole de manière systématique. Cela peut être aussi corrélé à l’imminence d’une présentation importante face à un public. Dernièrement, j’ai animé un programme de formations. L’objectif était de renforcer les équipes commerciales face à la prise de parole en public dans le cadre d’une stratégie de prospection, d’une part, et de fidélisation, d’autre part. L’équipe se devait d’être totalement en confiance et surtout convaincante pour cette mission de présentation de l’offre commerciale et de la stratégie de l’entreprise. Les enjeux économiques et financiers étaient en effet très importants. Nous avons donc travaillé essentiellement de manière pragmatique pour coller à cette demande spécifique.

orateur-pupitre

Donnez nous des détails concrets sur votre mission.
Un exemple pour dépasser le regard des autres qui, bien souvent, tétanise et bloque la prise de parole des stagiaires. Je leur propose un exercice que j’appelle « Je m’y crois », sur des discours célèbres. L’objectif pour chacun est d’investir un grand discours d’une personnalité qui a marqué l’Histoire et de faire comme si c’était le leur. Ce qui est frappant quand ils investissent l’exercice à fond, c’est qu’on ne ressent même plus qu’il s’agit des propos d’un autre. L’incarnation est totale. Ça se sent. En général, le groupe est totalement séduit et capté ! Alors oui, ça demande de l’énergie, mais le résultat est à la hauteur de l’engagement. Je conclue en leur disant « Faites en sorte d’être regardé. C’est parce que vous êtes regardés, que vous existez ! ».

Une anecdote dont vous êtes particulièrement fière ?
Cette formation permet un lâcher-prise formidable. Elle permet de déclencher et de dévoiler les potentiels de chacun. C’est à chaque fois un moment très intense. Je pense par exemple à une femme qui était bloquée dans son évolution professionnelle. Pendant la formation, elle m’a dit : « Je ne veux pas rester où j’en suis. J’aimerais rejoindre l’équipe de formation de mon entreprise ». La formation Symbiosis lui a donné l’énergie et les moyens d’atteindre ce qu’elle voulait. On est restées en contact. Très peu de temps après, elle m’a appris qu’elle avait atteint son objectif : le poste dont elle rêvait ! Cette formation a été un vrai tremplin professionnel pour elle. Et pour l’anecdote, elle voulait depuis très longtemps faire du théâtre. Elle a rejoint une troupe amateur avec qui aujourd’hui elle monte des spectacles en public. La prise de parole en public révèle la créativité et les performances de chaque salarié. C’est réjouissant que des entreprises proposent ces formations.

Source de l’imaga : Isa Lesourd
Source des pictogrammes : The Noun Project

Exercices de préparation, gestion du stress, conseils d’orateurs chevronnés : notre équipe de rédacteurs et professionnels de la prise de parole vous livre toutes les astuces pour devenir un speaker qualifié !

  Post comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

N'ayez plus peur d'être
sous le feu des projecteurs !

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez
tous les mois un condensé de
nos meilleurs conseils et bonnes pratiques sur la prise de parole en public.