Envie d’aller plus loin ? Découvrez nos prochains ateliers de formation dans la catégorie "Choisir un Stage" de notre site internet Formation Prise de Parole
[Défi du mois] Intervenir dans un établissement scolaire
  par

[Défi du mois] Intervenir dans un établissement scolaire

Ah, les prises de parole face à un public d’enfants ou d’adolescents (donc imprévisible) ou de jeunes adultes (donc vite désintéressé)… En voilà un défi du mois à votre hauteur ! Comment vous préparer et conserver l’attention de cet auditoire exigeant ? Comment adapter votre discours ? Le mag de la prise de parole vous dit tout !

Bien se préparer à l’auditoire

Dans les établissements scolaires, on ne parle pas de la même façon aux CP qu’aux CM2, aux collégiens, qu’aux lycéens ou qu’aux étudiants. À chaque âge son vocabulaire, ses préoccupations, ses centres d’intérêt ! Inutile donc d’abreuver des petits CE1 de chiffres sur un dossier en cours : ils veulent du concret et des choses qu’ils peuvent comprendre. Plus vos auditeurs sont âgés, plus vous pouvez “monter en compétences”. Tout en restant pédagogue – le lieu s’y prête – tout comme il se prête, vous le verrez, aux bavardages !

Connaître le matériel disponible

Tous les lieux d’apprentissage n’ont pas le même budget. En caricaturant à peine, pour certains, la combinaison télévision et lecteur DVD est un luxe, quand d’autres ont déjà équipé leurs élèves de tablettes. Renseignez-vous sur ce que vous pouvez présenter en classe, vous éviterez ainsi de grands moments de solitude !

Bien se présenter

Ça y est, vous êtes face aux élèves ? N’oubliez pas de vous présenter en détail : rappelez qui vous êtes, d’où vous venez, revenez sur votre parcours et l’objet de votre présence. Vous capterez ainsi l’attention de votre auditoire, qui a envie de personnifier l’exposé qui va suivre. Petit bonus : si vous avez étudié dans le même établissement ou grandi dans la même ville, signalez-le. Effet “sympa” garanti !

Savoir prendre la parole… et la laisser

Dans une salle de classe, les élèves, quel que soit leur âge, ont bien souvent l’impression de ne pas avoir voix au chapitre. Changez cela et transformez votre intervention en un moment d’échange convivial : posez des questions, rebondissez sur les interventions, prévoyez des moments de Q&A…

Ne pas être déstabilisé

C’est particulièrement vrai lorsque l’on intervient dans une classe de “petits” : les questions sont souvent désarmantes. La plus classique ? “Vous gagnez combien ?” Les autres ? “Vous connaissez des stars ?”, “Vous aimez VRAIMENT votre travail ?”, “Pourquoi vous ne faites pas quelque chose d’utile comme pompier, policier ou marchand de fleurs ?”… Bref, attendez-vous à TOUT. Et prévoyez quelques pirouettes…

Savoir conclure

Le meilleur ami des élèves ? La montre – ou, en 2016, l’heure affichée sur le smartphone. Ne débordez pas : après l’heure, ce n’est plus l’heure. Remerciez votre auditoire pour ce moment passé avec eux. Laissez vos coordonnées à ceux que cela intéresse (ou au maître / la maîtresse dans le cas d’élèves de primaire). Souriez et dites… à bientôt !

Pour vous, c’est quoi exactement, bien intervenir dans une école, un collège, un lycée ou une université ? Partagez votre expérience dans les commentaires !

Tous les défis du mois

Source des pictogrammes : The noun project (1/ Musavvir Ahmed ; 2/ Marie Van den Broeck)

Exercices de préparation, gestion du stress, conseils d’orateurs chevronnés : notre équipe de rédacteurs et professionnels de la prise de parole vous livre toutes les astuces pour devenir un speaker qualifié !

  Post comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

N'ayez plus peur d'être
sous le feu des projecteurs !

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez
tous les mois un condensé de
nos meilleurs conseils et bonnes pratiques sur la prise de parole en public.