Envie d’aller plus loin ? Découvrez nos prochains ateliers de formation dans la catégorie "Choisir un Stage" de notre site internet Formation Prise de Parole
La VAE est une étape importante dans la vie d'un salarié. Retrouvez tous nos conseils pour réussir l'entretien haut la main !
  par

Réussir son entretien de VAE

La validation des acquis de l’expérience (VAE) est une formidable opportunité de voir votre parcours professionnel reconnu et valorisé. Cette démarche demande une réflexion approfondie avec, pour étape finale, l’entretien de VAE. Ce moment crucial doit être préparé avec le plus grand sérieux. Retrouvez tous nos conseils pour réussir votre oral haut la main.

L’entretien de VAE, en quoi ça consiste ?

Vous avez rendu votre rapport et êtes désormais convoqué à l’oral. Vous allez vous trouver face à un jury de 6 à 10 personnes (enseignants, représentants de la profession et employeurs) qui aura lu votre rapport et sera chargé d’évaluer votre expérience professionnelle. Pour mieux comprendre les attentes du jury, consultez la charte de déontologie des jurys VAE. La question à laquelle ils sont chargés de répondre est simple : votre expérience mérite-t-elle le diplôme que vous visez ? Basé sur votre dossier de VAE ainsi que sur le référentiel métier, cet entretien se déroule sur 30 à 50 minutes. D’abord, vous devrez vous présenter, puis expliquer votre projet professionnel et votre engagement dans cette démarche de VAE. Ensuite, le jury pourra vous demander des précisions ou informations complémentaires. Il cherchera enfin à confirmer que vous êtes bien l’auteur de votre dossier, testera vos capacités d’expression, de compréhension et votre faculté à répondre aux questions et objections de manière professionnelle.

Une préparation au millimètre

Dès que vous avez remis votre dossier au jury et avant même de connaître la date de votre oral, préparez votre entretien de VAE ! Plus vous maîtriserez votre projet, plus vous serez crédible. Rôdez votre argumentaire, entraînez-vous avec des amis et pensez à vous chronométrer. Répétez votre discours pour mieux vous en détacher et improviser le jour J. Si vous souhaitez préparer des supports visuels, pensez à vous renseigner sur les équipements dont dispose la salle (ordinateur, rétroprojecteur…). Comme votre dossier, l’entretien doit permettre au jury de voir quel professionnel vous êtes. Vous devrez être clair, concis et sûr de vos connaissances. Rappelez-vous que la VAE est une autoévaluation que le jury est lui-même chargé d’évaluer. Montrez que vous savez mesurer votre niveau, c’est ce qu’attend le jury !

Le jour J, l’entretien de VAE

Les 15 premières minutes sont consacrées à votre présentation. Le jury a lu votre dossier, il vous connaît. Faites preuve de concision. Rappelez rapidement votre niveau d’études et de formation. Résumez votre parcours et exposez votre projet professionnel. On vous demande d’évoquer un sujet que vous maîtrisez : vous et votre projet. Veillez à donner du sens à votre démarche : précisez ce que ce diplôme changera pour vous, pour les autres. Expliquez pourquoi vous avez choisi la VAE et pourquoi vous souhaitez valider ce diplôme en particulier. Surtout, ne vous perdez pas dans les détails, montrez que vous savez hiérarchiser vos idées et distinguer l’essentiel de l’accessoire. N’hésitez pas à faire circuler documents, photos et schémas pour éclaircir vos propos ! Vous pouvez ensuite engager le dialogue avec le jury. En effet, vous parlez à des professionnels qui seront ravis d’échanger avec vous. Soulevez les points susceptibles de les intéresser, décrivez vos expériences. Vous pourrez ainsi orienter l’entretien. Évoquez enfin pourquoi vous exercez votre métier, quelles sont s, avant de remercier le jury pour son attention. Soyez sincère, ayez confiance en vous, et le jury sera convaincu !

La parole au jury

Le jury vous interrogera sur les points qu’il juge obscurs. Avant de répondre, assurez-vous d’avoir bien compris la question et n’hésitez pas à demander des précisions si vous doutez. Tâchez d’être complet et précis. Ne vous limitez pas à la théorie, évoquez également votre expérience. Utilisez un vocabulaire professionnel, montrez que vous maîtrisez les termes techniques.

Jury fermé, rien n’est joué

Pour vous déstabiliser, le jury peut être parfois volontairement critique, provoquant ou mettre en doute votre sincérité : on vous coupe la parole, on vous faire perdre le fil… Restez calme, montrez vos capacités à aller au bout de votre raisonnement et à résister à l’intimidation. Le jury pourra en déduire que vous vous comportez de la même manière lorsque vous travaillez. N’hésitez donc pas à tester votre présentation dans un contexte bruyant, demandez à un ami de jouer le rôle du méchant jury. Enfin, rappelez-vous que vous n’êtes pas jugés personnellement ; on évalue uniquement la concordance de votre parcours professionnel et du diplôme que vous visez.

Source de l’image à la Une : Flickr (Oliver Symens)

Exercices de préparation, gestion du stress, conseils d’orateurs chevronnés : notre équipe de rédacteurs et professionnels de la prise de parole vous livre toutes les astuces pour devenir un speaker qualifié !

  Post comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

N'ayez plus peur d'être
sous le feu des projecteurs !

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez
tous les mois un condensé de
nos meilleurs conseils et bonnes pratiques sur la prise de parole en public.