Envie d’aller plus loin ? Découvrez nos prochains ateliers de formation dans la catégorie "Choisir un Stage" de notre site internet Formation Prise de Parole
  par

Prise de parole imprévue, comment s’en sortir ?

On l’a dit et répété, une prise de parole efficace et de qualité, ça se prépare ! Malheureusement, vous n’avez pas toujours le temps de concevoir à l’avance la prise de parole parfaite. Les situations d’urgence ne manquent pas. Un orateur s’est désisté au dernier moment et vous êtes le remplaçant idéal, vous êtes expert d’une thématique abordée et  votre analyse peut enrichir les propos de l’intervenant : vous devez improviser de façon claire et concise, pour que la rencontre se poursuive. Voici quelques conseils pour vous aider à vous en sortir.

Préparer une prise de parole imprévue

Cela va de soi, vous n’êtes pas en mesure de deviner à quel moment vous aurez à improviser et dans quelles conditions. Cependant, vous pouvez tout de même vous préparer à cette situation. Prenez régulièrement quelques minutes pour mettre en pratique ces quelques astuces qui pourront vous servir dans n’importe quel contexte de prise de parole imprévue.

Être concis

Dans le cadre d’une prise de parole imprévue, vous n’aurez en général que quelques instants pour développer vos idées. Vous devez impérativement aller à l’essentiel et développer vos propos en quelques grandes idées. Pas de digressions ou de détails trop rigoureux ; ils pourront faire l’objet d’éventuelles questions. Restez focalisé sur les notions-clés. Vous pouvez également vous exercer en vous inspirant de notre article Petit exercice : se présenter en moins de 30 secondes devant sa webcam. Prenez au hasard un sujet que vous avez traité dans la journée et essayez de le développer en moins d’une minute.

Utiliser le story-telling

Le story-telling, l’art de raconter une histoire pour faire passer un message est le meilleur moyen de capter et de conserver l’attention de vos auditeurs. Lorsque vous devez prendre la parole de manière impromptue, n’hésitez pas à mettre en scène vos idées. Même si vous n’avez rien préparé, vous paraîtrez beaucoup plus sûr de vous et vos interlocuteurs oublieront bien vite que votre intervention n’était pas programmée.

Apprenez à anticiper

Avec un peu d’analyse et d’expérience, vous pouvez anticiper les situations dans lesquelles vous serez potentiellement sollicité de manière imprévue. Détaillez le programme de l’événement auquel vous participez et voyez si certains intervenants sont régulièrement absents lors de rencontres, ou si des temps morts apparaissent dans son déroulement. Repérer les sujets proches de votre domaine de compétence ; il se peut qu’on sollicite votre expertise. Notez pour chacun de ces thèmes les trois idées que vous pourriez évoquer pour l’expliquer ou l’illustrer en moins d’une minute. Si cela ne vous sert pour cette réunion en question, c’est un bon exercice qui pourrait vous être utile pour une prochaine occasion.

Au moment de la prise de parole

Ça y est, c’est le moment. On vous demande de vous adresser à un auditoire sur un sujet que vous n’avez pas préparé, de faire part de votre expérience sur un thème ou d’enrichir la prise de parole d’un intervenant. Ces méthodes vont vous aider à gérer votre trac et à organiser correctement votre plan.

Respirer

La respiration est l’une des clés d’une prise de parole réussie. Avant de commencer, si vous vous sentez mal à l’aise, prenez quelques instants pour mettre en pratique cette technique : respirez quatre secondes, retenez votre souffle pendant 7 secondes, puis expirez pendant 8 secondes. Cela vous aidera à maîtriser votre trac. Lors d’une prise de parole imprévue, on a tendance à parler vite pour que ce moment gênant ne s’éternise pas. Au contraire, pour être compris de tous et ne pas avoir à vous répéter, imposez-vous de parler doucement et de marquer une pause entre chacune de vos phrases pour poser votre voix.

Le plan en trois points

Si vous avez suivi nos conseils, vous devez être entraîné et préparé à cela. Dégagez trois idées maîtresses et développez chacune d’elles en quelques phrases. Vous avez ainsi le canevas de votre prise de parole imprévue. N’oubliez pas que votre intervention doit être synthétique et efficace. Si des points annexes demandent des précisions, ils seront développés pendant la session de questions, en fin de rencontre.

Gérer les questions pièges

Pendant le moment des questions-réponses, vos auditeurs souhaiteront surement avoir des précisions ou des explications sur vos propos. Imaginez les réponses concises au fur et à mesure que vous parlez, les différents embranchements que pourraient prendre vos échanges. Vous serez ainsi à même de répondre à n’importe quelle question épineuse. Toutefois, n’hésitez pas à admettre que vous n’êtes pas en mesure d’expliquer ou de compléter un sujet que vous ne maîtrisez pas.

Source de l’image à la Une : Flickr (National Assembly for Wales)

Exercices de préparation, gestion du stress, conseils d’orateurs chevronnés : notre équipe de rédacteurs et professionnels de la prise de parole vous livre toutes les astuces pour devenir un speaker qualifié !

  Post comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

N'ayez plus peur d'être
sous le feu des projecteurs !

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez
tous les mois un condensé de
nos meilleurs conseils et bonnes pratiques sur la prise de parole en public.