Envie d’aller plus loin ? Découvrez nos prochains ateliers de formation dans la catégorie "Choisir un Stage" de notre site internet Formation Prise de Parole
Ce que votre gestuelle dit de vous - Formation prise de parole
  par

Ce que votre gestuelle dit de vous

Ce n’est pas pour vous mettre la pression, mais avant de prendre la parole, sachez ceci : vos gestes et attitudes révèlent bien plus que vous ne le pensez ! La communication non verbale est même responsable de 60 % d’un message. Inutile pour autant de vous construire un personnage (« Chassez le naturel… », vous connaissez la suite), mais plus vous en saurez, mieux vous maîtriserez l’exercice.

La gestuelle, force et faiblesse à la fois

Qu’on le veuille ou non, toute prise de parole en public induit un jugement de la part de l’auditoire. Rassurez-vous, il ne s’agit pas pour autant d’un jugement cruel, mais plutôt d’une interprétation de votre état d’esprit, de votre caractère, voire même de votre personnalité, s’appuyant sur votre attitude et vos gestes. Le public décode votre message ; votre voix et votre corps lui donnent des indices en ce sens.

Le langage non verbal peut avoir deux effets : soit il va dans le sens de votre discours (un geste appuyé, un regard franc quand vous affirmez quelque chose…) et lui donne du poids ; soit il le contrarie et le brouille (yeux fuyants, tics nerveux…). C’est dire si le langage non verbal est un outil puissant ! S’il n’est pas entièrement maîtrisable, on peut toujours en apprendre les effets, pour en dompter les causes.

La posture comme point de départ

La position du corps est l’élément qui envoie, avant toute autre chose, un flot d’informations à votre public. C’est elle qui matérialise votre degré d’assurance et de concentration. Oubliez la pose avachie ou au contraire l’allure raide comme un piquet ! Peur de ne pas savoir comment faire ? Faites simple : debout, droit, sans raideur (déverrouillez les genoux !), le poids du corps bien réparti sur les deux jambes. On rentre le ventre et on lève un peu le menton pour éviter l’air renfrogné. Vous voilà stable, à l’aise et ouvert aux autres. Dans la posture de quelqu’un en pleine possession de ses moyens. Ne reste qu’à vous lancer !

Visage et regard, gages de sincérité

On pense souvent que pour maîtriser son discours il faut être direct, les yeux dans les yeux, le visage faisant face, sans ciller. La réalité est moins rigide (et c’est tant mieux !). Certes, le visage doit rester bien en face, ouvert au public : c’est la marque d’une certaine franchise, d’un discours assumé. En revanche, tête, épaules et cou peuvent rester souples, voire se pencher d’un côté ou de l’autre, en signe d’empathie. Idem pour les yeux. Vous avez du mal à soutenir le regard de vos interlocuteurs ? Ce n’est pas si grave. L’important n’est pas de rester focalisé, mais de ne pas fuir –  là est la nuance. Un regard fuyant entraînera une baisse de crédibilité ; un regard tourné vers l’horizon, qui garde suffisamment le contact avec le public, suffit à instaurer constance et confiance.

Les mains, la pensée en mouvement

Ah les mains, tout une histoire ! Il y a ceux qui les agitent à tout bout de champ. Et ceux qui les planquent en croisant les bras. Mais quelle est la bonne attitude ? Il n’y a pas véritablement de règles. Les mains, mobiles et bien visibles, devancent généralement votre pensée. D’ailleurs leur mouvement “aère” le cerveau. Ne vous obligez donc pas à contenir vos mouvements ; vos mains appuient naturellement vos propos. Vous êtes plutôt du genre statique ? Des mains jointes traduisent, elles, une réflexion en cours, et n’abîment pas votre discours. Méfiez-vous surtout des mouvements parasites (craquement de phalanges, tambourinage de doigts…) qui auront tendance à agacer votre public et à diluer son attention.

Rester fidèle à ses sentiments

Attention, travailler sa gestuelle ne signifie pas l’inventer ou se donner un air faussement sûr de soi au risque de paraître peu spontané, voire arrogant. Restez vous-même. D’une part vous ne sortez pas de l’Actor Studio, d’autre part, votre auditoire est sensible à votre sincérité avant tout. Vous êtes là pour communiquer et non pour bous donner en spectacle. La meilleure méthode pour affronter le public ? Gardez en tête que votre corps reflète vos pensées. Même sujet à la timidité ou au stress, si vous êtes sûr de votre message et que vous vous efforcez d’être souriant et positif, vous dégagerez un sentiment de confiance auprès de vos interlocuteurs. Votre gestuelle toute entière viendra se calquer naturellement sur votre confiance en vous et appuiera votre message. Corps et esprit, tout est lié.

 

Tweet: Corps et esprit, tout est lié. http://ctt.ec/3sEgp @LaPrisedeParoleCorps et esprit, tout est lié. @LaPrisedeParole

 

La gestuelle, l’aisance, ça se travaille ! Si vous souhaitez améliorer cet aspect de vos prises de parole en public, découvrez notre formation : Gagner son auditoireProchaine formation les 4 & 5 octobre 2016.

⟡ Inscrivez-vous vite !

Source de l’image à la Une : Flickr (Kheel Center)

Exercices de préparation, gestion du stress, conseils d’orateurs chevronnés : notre équipe de rédacteurs et professionnels de la prise de parole vous livre toutes les astuces pour devenir un speaker qualifié !

  Post comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

N'ayez plus peur d'être
sous le feu des projecteurs !

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez
tous les mois un condensé de
nos meilleurs conseils et bonnes pratiques sur la prise de parole en public.