Envie d’aller plus loin ? Découvrez nos prochains ateliers de formation dans la catégorie "Choisir un Stage" de notre site internet Formation Prise de Parole
6 conseils pour gérer les interventions du public
  par

6 conseils pour gérer les interventions du public

Si cela peut être passionnant et vous permettre de marquer des points auprès de votre auditoire et même de remporter son adhésion, des interventions qui tournent au débat peuvent également devenir un véritable calvaire : présentation mal préparée, question gênante, mauvaise compréhension… les moments de solitude ne sont, hélas, pas rares. Voici quelques astuces pour maîtriser l’art délicat du débat et faire entendre vos arguments.

1/ Maîtriser son sujet

Pour argumenter avec efficacité, vous devez nécessairement connaître votre sujet sur le bout des doigts. Votre auditoire ne demande qu’à vous suivre, à condition que vous sachiez lui montrer votre expertise. Toute approximation vous fera perdre en crédibilité et il sera ensuite très difficile de retourner la situation à votre avantage. Pour préparer votre intervention, documentez-vous au maximum, n’hésitez pas à élargir le sujet en prenant soin de toujours noter vos sources. Faites-vous des fiches de repères chiffrés, ces données précises seront une caution supplémentaire aux yeux de votre public. Une parfaite maîtrise du sujet vous permettra de répondre clairement aux questions gênantes et même de les anticiper.

Ecrire son speech : bonne ou mauvaise idée ?

2/ Savoir communiquer

Votre attitude poussera votre auditoire à vous écouter… ou pas. Avec une posture ouverte et engageante vous augmentez vos chances d’attirer l’attention du public et de remporter son adhésion. Bannissez les bras croisés et les mains dans les poches. Souriant et détendu, regardez l’ensemble de l’auditoire et ne vous repliez pas sur vos notes. Vos fiches ne doivent vous servir qu’à rechercher une précision, à étoffer vos propos. Elles doivent être claires et faciles à consulter. Pour cela, pourquoi ne pas créer votre propre code couleur ? Si un interlocuteur en particulier vous pose problème, n’hésitez pas à vous adresser directement à lui (sans toutefois le mettre personnellement en cause). Montrez votre intérêt, écoutez-le et répondez avec précision.

3/ Comprendre le point de vue “adverse”

Débattre, c’est avant tout écouter pour répondre juste. Si vous restez enfermé dans votre argumentaire, vous perdrez l’attention et la confiance du public. Il vous faut donc, en plus de travailler votre propre argumentaire, anticiper celui de vos potentiels opposants. Comprenez les doutes, appréhensions, réticences qu’ils pourraient émettre et appropriez-vous leurs arguments pour mieux les contrer.

4/ Écoutez vos interlocuteurs

Rien ne sert de répéter vos arguments si vous n’entendez pas les objections de vos contradicteurs. Montrez-vous à l’écoute de ces derniers. Faites-leur sentir que votre intervention n’est pas figée, que vous entendez leurs arguments et que vous en tenez compte. Regardez vos interlocuteurs, prenez des notes pendant leurs prises de parole et adaptez vos réponses. Rebondissez sur une intervention pour placer adroitement l’un de vos arguments  : “untel a dit ceci et justement cela me fait penser que…”

5/ Être pédagogue

Capter l’attention de votre auditoire, c’est l’objectif que vous devez gardez en tête tout au long de votre intervention. Expliquez pourquoi vos propos vont l’intéresser. Cherchez des exemples concrets qui feront écho à ses préoccupations. Soyez clair et synthétique, expliquez où vous allez et pourquoi. Développez votre intervention en commençant par les arguments les plus frappants pour finir par les plus anecdotiques. Associez toujours un argument à un exemple (chiffre, étude, photographie…) pour le valider et marquer les esprits.

6/ Rester courtois

La défaite fait partie du débat, un bon orateur doit savoir l’accepter. Reconnaissez vos erreurs et les limites de vos arguments pour ne pas rompre le dialogue. Pas d’emportement, de ton qui monte ou de point rageur. Restez poli et mesuré. Vous ne jouez pas votre vie et vos interlocuteurs n’écouteront plus une personne en colère.

Vous avez déjà été confronté à un interlocuteur sceptique ou difficile à convaincre lors d’une prise de parole ? Racontez-nous vos expériences en commentaire !

Découvrez également comment gérer le moment spécifique des questions / réponses.

Source de l’image à la Une : Flickr (Highways England Road Projects)

Exercices de préparation, gestion du stress, conseils d’orateurs chevronnés : notre équipe de rédacteurs et professionnels de la prise de parole vous livre toutes les astuces pour devenir un speaker qualifié !

  Post comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

N'ayez plus peur d'être
sous le feu des projecteurs !

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez
tous les mois un condensé de
nos meilleurs conseils et bonnes pratiques sur la prise de parole en public.