Envie d’aller plus loin ? Découvrez nos prochains ateliers de formation dans la catégorie "Choisir un Stage" de notre site internet Formation Prise de Parole
  par

7 types de questions pour réveiller votre audience

Le maître-mot pour intéresser votre auditoire, c’est l’interactivité ! En effet, il est beaucoup plus simple d’obtenir son attention, et de la garder, si vous l’encouragez à participer, à échanger. Et parmi toutes les manières de dialoguer avec les gens qui vous écoutent, l’une des plus efficace est de leur poser des questions auxquelles ils doivent tous répondre.

1/ L’opinion

Encore le plus simple à faire, mais il faut qu’on vous réponde. N’hésitez pas à désigner une première personne pour lancer la machine, puis recueillez les avis de tout le groupe. Vous pourrez faire une synthèse à la fin de cet échange pour montrer que la participation est valorisée et appréciée.

2/ L’anecdote personnelle

Plus difficile à mettre en place, il s’agit ici de mettre en contexte des points théoriques qui viennent d’être abordés. Vous pouvez commencer par raconter vous-même une anecdote, ce qui incitera votre auditoire pour présenter les leurs. En racontant un événement en rapport avec le sujet, l’auditeur devient acteur, il rentre dans un univers qu’il maîtrise et comprend.

3/ Le retour d’expérience

Dans le cas précis où vous parlez d’un projet mené en commun à une plus large audience, il peut être bon de faire intervenir des participants initiaux dans la salle. Ils pourront donner du relief à votre présentation et expliquer ce qu’ils en ont retiré, ce qui peut être très utile pour les formations de groupe, par exemple. D’autant plus, si votre groupe est composé de personnes de niveaux différents, qui pourront alors s’entraider.

4/ Le pour ou contre

Un moyen de délimiter rapidement ce qui fonctionne ou non. Laissez l’audience réfléchir un moment, puis invitez chacun à donner deux choses avec lesquelles il est d’accord et deux autres qu’il pourrait contredire ou compléter. De cette manière, votre audience doit réfléchir à votre discours et l’interpréter à leur manière, donc se l’approprier.

5/ La reformulation

Une autre manière pour l’audience de s’approprier le discours. Chacun doit expliquer la notion ou l’explication présentée avec ses propres mots, pour montrer qu’il l’a bien intégrée. Vous pouvez ainsi détecter les faux-sens et les mauvaises interprétation, pour corriger le tir si nécessaire.

6/ La réfutation

Beaucoup plus risqué, mais très intéressant. Votre audience doit essayer de réfuter tout ce que vous venez de dire, d’une manière logique. L’idée n’est pas de vous créer des ennemis (évidemment), mais de chercher les failles de votre discours. Ainsi, les auditeurs manipulent les idées pour en trouver les faiblesses. Il n’est pas forcément nécessaire qu’ils en trouvent, d’ailleurs.

7/ Que faire ensuite ?

Voilà, vous avez exposé vos thèses, vos expériences et vos idées à vos auditeurs. Et maintenant ? À eux de le dire. À présent qu’ils ont toutes les cartes en main, vos auditeurs peuvent essayer de déterminer les meilleurs choix à faire et les conclusions à tirer de votre présentation. Chacun pourra donner son point de vue et vous pourrez tirer parti de ce « mini-brainstorming” pour aller de l’avant, jusqu’à la prochaine prise de parole.

 

Si vous avez besoin de plus de conseils et d’astuces pour prendre la parole en public, n’hésitez pas à consulter nos formations à la prise de parole, ainsi que l’interview de Catherine Turlan, formatrice chez Symbiosis.

Source de l’image à la Une : Flickr (Kevin Dooley)

Exercices de préparation, gestion du stress, conseils d’orateurs chevronnés : notre équipe de rédacteurs et professionnels de la prise de parole vous livre toutes les astuces pour devenir un speaker qualifié !

  Post comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

N'ayez plus peur d'être
sous le feu des projecteurs !

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez
tous les mois un condensé de
nos meilleurs conseils et bonnes pratiques sur la prise de parole en public.