Envie d’aller plus loin ? Découvrez nos prochains ateliers de formation dans la catégorie "Choisir un Stage" de notre site internet Formation Prise de Parole
  par

5 astuces pour réussir sa prise de parole en public

Les objectifs d’une prise de parole en public ? Expliquer, convaincre, voire persuader. Une épreuve délicate, qui donne parfois l’impression d’être Hercule face à l’un de ses travaux. Mais, comme le héros antique, on peut sortir vainqueur de ce péril… à condition de savoir se préparer. 5 astuces pour gagner la bataille de la prise de parole.

1/ S’entraîner

Entraînez-vous à parler fort, pas trop vite et à articuler. Répétez votre discours à haute voix, pour savoir ce qui fonctionne ou pas : silences, débit de parole… Le plus efficace est de demander l’avis d’une personne de confiance, qui pourra vous indiquer les faiblesses (et les points forts) de votre présentation. Vous pouvez aussi vous filmer, pour traquer les tics de langage (« euh », « bref » et autres « donc ») et les gestes parasites.

2/ Se renseigner sur la disposition des lieux

Le contexte compte autant que le contenu ! Renseignez-vous au maximum sur le lieu où vous devrez faire votre présentation. Les informations les plus importantes ?

– la taille de la salle

– le nombre d’auditeurs

– leur identité (les connaissez-vous ?)

– votre positionnement par rapport à eux (à la même table, debout face à eux, sur une estrade, en bas d’un amphi…)

– le matériel (devrez-vous apporter le vôtre ? y aura-t-il des câbles ? des micros ? un écran ? de quelle taille ? Etc.)

3/ Impliquer les auditeurs

N’oubliez pas ce petit détail qu’est le public. Pour éviter qu’il ne s’ennuie (le drame de tout orateur !), il faut qu’il se sente impliqué, comme dans une conversation. Tout commence par le regard : ne le laissez pas sur vos notes ou à vos pieds. Il s’agit de créer le contact avec l’auditoire. Pour vous rassurer, vous pouvez regarder une personne que vous connaissez bien ou un spectateur qui semble bienveillant. Mais attention, ne restez pas toujours fixé sur le même : essayez de regarder partout dans la salle, pour que chaque spectateur se sente impliqué.

4/ Surveiller sa posture

Dès votre entrée, vous devez apparaître dynamique et assuré(e). La première impression détermine l’attention du public : qui a envie d’écouter un intervenant qui arrive en traînant des pieds ? Votre posture et vos gestes ont une signification : si votre angoisse est trop visible, les auditeurs ne verront qu’elle. Quand vous vous entraînez avant la prise de parole, essayez de repérer tous les gestes parasites (mains qui touchent le visage ou les cheveux, manipulation de stylos, pied qui bat la mesure…) et de les gommer. Forcez-vous à conserver votre « tenue » jusqu’à la fin de votre intervention : vous gâcherez tout en vous précipitant dans les coulisses ou sur votre chaise.

5/ Faire court !

Même si vous avez beaucoup à dire, n’oubliez pas que le temps d’attention de l’auditoire est limité. Allez à l’essentiel, sans diluer l’information dans des phrases inutiles. Quand vous devez respecter un timing, faites toujours plus court, surtout si vous intervenez tard dans le programme. Entraînez-vous à parler 15% de temps en moins que ce qui est prévu. Cela vous laissera du temps pour d’éventuelles interventions du public, pour développer un point qui intéresse particulièrement… ou pour rattraper le retard accumulé !

 

Exercices de préparation, gestion du stress, conseils d’orateurs chevronnés : notre équipe de rédacteurs et professionnels de la prise de parole vous livre toutes les astuces pour devenir un speaker qualifié !

  Post comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

N'ayez plus peur d'être
sous le feu des projecteurs !

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez
tous les mois un condensé de
nos meilleurs conseils et bonnes pratiques sur la prise de parole en public.