Envie d’aller plus loin ? Découvrez nos prochains ateliers de formation dans la catégorie "Choisir un Stage" de notre site internet Formation Prise de Parole
  par

Les 10 commandements pour aborder le trac sans tracas

Affronter le trac est le challenge de toute une vie. Il fait partie de nous et se réveille en de multiples occasions. De l’oral du bac, aux entretiens d’embauche, en passant par les réunions d’entreprise, il est là, et facilement reconnaissable : auréoles sous les bras, respiration saccadée, mains moites… On prend souvent ce phénomène naturel comme un fléau en omettant ses points positifs : l’élan de motivation qui l’accompagne et la note de soulagement sur laquelle il prend fin. Il existe pourtant des astuces pour le contrôler et le rendre synonyme d’efficacité. Voici les dix commandements pour aborder le trac dans les meilleures conditions.

1/ A te relaxer, tu apprendras

Pour diminuer les symptômes physiques du trac, il faut vous relaxer. Renseignez-vous sur les différentes méthodes de relaxation, comme celles de Jacobson, axée sur le contrôle de la respiration et la réduction des tensions musculaires. La relaxation est un entraînement sur le long terme qui vous permettra de mieux connaître votre corps et ainsi de le maîtriser.

2/ Tes craintes, tu balayeras

Lorsque vous avez le trac, vous anticipez des situations catastrophe. Qui ne s’est pas déjà imaginé oublier tout son exposé ? Il s’agit là d’une inquiétude irrationnelle car vous êtes préparé. Ce sont ces anticipations négatives qui créent l’anxiété. Il est important de les remettre en question, les analyser afin que vos craintes ne se transforment pas en certitudes.

3/ Des objectifs réalistes, tu te fixeras

Plus vous vous fixez des objectifs insurmontables, plus vous augmentez votre trac. On ne vous demande pas forcément d’être un orateur hors-pair. Si vous savez parler avec aisance et éloquence devant un public, tant mieux pour vous. Autrement, vous pouvez simplement essayer d’être un bon communicant : bien connaître votre sujet et en parler avec intérêt pour faire passer votre message.

4/ Assidûment, tu répèteras

Une bonne préparation est le filet de sécurité de tout communiquant. Il s’agit de maîtriser votre sujet sur le bout des doigts et de connaître le vocabulaire utilisé. Anticipez les aléas techniques en vérifiant que le matériel utilisé (micro, projecteur) est fonctionnel. Soignez particulièrement votre introduction. En revanche, évitez les répétitions de dernière minute qui ont tendance à augmenter le trac.

5/ Par la visualisation, tu te prépareras

L’imagerie mentale est une bonne technique pour vaincre le trac. Imaginez-vous en situation réelle. Imaginez les gestes que vous ferez, les positions que vous prendrez, les blagues que vous ferez. Prendre le contrôle de la situation par la pensée permet de stimuler l’inconscient, tout comme rêver du succès escompté permet de croire en soi et en son potentiel.

6/ En situation, tu te mettras

Vous avez peur de l’échec et de la contre-performance. Mettez-vous en condition ! Pour cela, vous pouvez répéter devant des amis, famille ou collègues, et/ou vous enregistrer (dictaphone, caméra ou webcam). Deux intérêts à cela : l’analyse de votre performance, personnelle ou par votre audience, et la préparation aux réactions de vos futurs interlocuteurs.

7/ Avec plaisir, tu te pomponneras

Se sentir bien dans ses baskets permet de mieux affronter une situation stressante. Sélectionnez votre tenue la veille (une tenue dans laquelle vous vous sentez bien), relaxez-vous sous une douche bien chaude, mettez éventuellement une touche de maquillage qui vous fera vous sentir beau/belle et qui vous donnera bonne mine sous le feu des projecteurs. Soigner son apparence entraîne un gain de confiance !

8/ L’autosurveillance, tu diminueras

« L’autosurveillance » est le fait d’évaluer sa présentation et de se préoccuper de soi pendant l’exécution d’une tâche. Votre attention n’est plus portée sur votre exposé et cette perte de concentration vous détourne de vos objectifs. N’oubliez pas que vous êtes la seule personne à savoir ce qui se trame dans votre fonctionnement interne !

9/ Du crédit pour les petites choses, tu te donneras

Si vous avez peur d’adresser la parole à des personnes que vous ne connaissez pas, rappelez-vous toutes ces discussions et sourires partagés avec de parfaits étrangers. Vous comprendrez que vous n’êtes pas un ermite échappé de sa hutte mais un être bel et bien sociable et ouvert aux individus, capable de s’exprimer.

10/ De cet instant, tu profiteras

Oui, vous avez l’impression de vivre un des pires moments de votre vie. Vous êtes pressé d’en finir, et même tenté de bâcler votre performance. Cela serait bien dommage. Rappelez-vous tous les efforts qui vous ont mené jusque ici, prenez conscience que c’est votre seule chance de montrer ce qui représente sans doute des mois de travail. Ce moment qui peut d’abord paraître désagréable, n’est qu’une opportunité de montrer ce que vous valez. Vous n’êtes pas tombé ici par hasard.

Exercices de préparation, gestion du stress, conseils d’orateurs chevronnés : notre équipe de rédacteurs et professionnels de la prise de parole vous livre toutes les astuces pour devenir un speaker qualifié !

  Post comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

N'ayez plus peur d'être
sous le feu des projecteurs !

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez
tous les mois un condensé de
nos meilleurs conseils et bonnes pratiques sur la prise de parole en public.