Envie d’aller plus loin ? Découvrez nos prochains ateliers de formation dans la catégorie "Choisir un Stage" de notre site internet Formation Prise de Parole
  par

Dites adieu au stress, devenez invisible !

Que celui qui, pétrifié par le trac, n’a jamais voulu disparaître devant une assemblée lève la main ! Il est vrai que ce corps qui manifeste son stress n’est pas toujours facile à gérer. Mais le fantasme pourrait bientôt devenir réalité grâce à une expérience suédoise qui permettrait tout simplement… de devenir invisible (tel Harry Potter avec sa cape d’invisibilité, parfaitement !).Vous n’y croyez pas ? On vous explique.

Un corps ? Quel corps ?

Voir son propre corps disparaître : voilà l’expérience proposée par une équipe de neuroscientifiques suédois de l’Institut Korolinska (Stockholm) à 125 volontaires. Une étude qui ne tient ni du mystique, ni du vaudou, rassurez-vous, mais qui joue sur la perception de soi et des autres, grâce à des casques de réalité virtuelle. Le concept est plutôt simple : tous les volontaires sont équipés d’un casque, relié à deux caméras.

Pour les uns, l’image qu’ils perçoivent en baissant les yeux est celle d’un corps (plus précisément, le corps d’un mannequin en plastique). En déplaçant leur regard, ils voient non seulement ce corps, mais aussi des membres, comme s’il s’agissait des leurs.

Pour les autres, la caméra est reliée à… un espace vide. Impossible donc de percevoir sous ses yeux un buste et des jambes, et de se créer ainsi une image mentale de soi. De plus, pour accentuer cette impression, des stimuli sont pratiqués : soit une chatouille sur le “vrai” corps du cobaye, soit une image d’agression sur le corps virtuel ou dans le vide. Force est de constater qu’en à peine 30 secondes, le cerveau des volontaires devenus “invisibles” se fait à cette dématérialisation du corps, sans résistance aucune.

Sans corps, le rapport aux autres change

L’expérience ne s’arrête pas là. En effet, la finalité de cette étude futuriste consiste à mesurer les effets de l’invisibilité sur le stress lorsqu’un individu est confronté à une assemblée d’inconnus : ce qu’on appelle communément une situation d’anxiété sociale. Celle-ci est-elle atténuée lorsqu’on est invisible ? Perdure-t-elle contre toute attente dans notre cerveau?

Les mêmes volontaires, toujours casqués, sont alors soumis au regard d’un groupe de personnes fixant la caméra qu’ils avaient sous les yeux. Le résultat est sans appel : après mesure, les volontaires dont le corps a virtuellement disparu ressentent 35 % de stress en moins que les autres. Quant à leur cœur, il bat 5 % moins vite !

Un espoir pour les gens stressés en public

Grâce à cette étude ludique, des conclusions et des applications peuvent désormais voir le jour et, pourquoi pas, changer la vie de bien des orateurs en devenir. Non pas en les rendant effectivement invisibles face à leur public (ne rêvez pas !), mais en aboutissant à de nouvelles thérapies cognitives comportementales (TCC) pour atténuer le stress. Quand on sait que 10 % des gens sont atteints de phobie sociale (la peur de parler ou d’agir en public), le progrès s’annonce considérable. Une thérapie basée sur cette méthode permettrait à un individu de disparaître momentanément, le temps qu’il s’habitue à faire face à des situations de plus en plus stressantes, ou de contrer, et oublier, les émotions négatives liées à la gestion de son corps pendant une prise de parole. Voilà qui pourrait donner un coup de pouce considérable aux habitués des mains tremblotantes et du souffle court !

Source de l’image à la Une : Flickr (Charline Tetiyevsky)

Exercices de préparation, gestion du stress, conseils d’orateurs chevronnés : notre équipe de rédacteurs et professionnels de la prise de parole vous livre toutes les astuces pour devenir un speaker qualifié !

  Post comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

N'ayez plus peur d'être
sous le feu des projecteurs !

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez
tous les mois un condensé de
nos meilleurs conseils et bonnes pratiques sur la prise de parole en public.