Envie d’aller plus loin ? Découvrez nos prochains ateliers de formation dans la catégorie "Choisir un Stage" de notre site internet Formation Prise de Parole
5 attitudes à bannir quand on anime une réunion - formation prise de parole
  par

5 attitudes à bannir quand on anime une réunion

Grâce à nos conseils, vous disposez des clés pour aborder l’animation de votre première réunion sans trop de stress. Passons aujourd’hui à un nouvel aspect de cet exercice : les attitudes à proscrire pour rester maître de son intervention. Volontairement caricatural, les 5 profils choisis n’en sont pas moins basés sur des faits réels. Car non, personne n’est parfait, mais bonne nouvelle, tout se corrige !

Le marchand de sable

En voilà un qui n’a pas envie d’être là. Une réunion, même celle indispensable du début de semaine n’est pas sa tasse de thé. Résultat : s’il connaît bien son sujet, son groupe, et il a bien travaillé ses fiches. Le voilà à dérouler son programme sur un ton monocorde, sans passion, sans variation. Sans même un regard pour ses interlocuteurs… L’important, se dit-il n’est pas la forme, mais que tout soit évoqué. Bravo ! À 10 h un lundi matin, tout le monde finit par bailler et se replonge dans son week-end.

L’antidote : Si la tâche vous revient systématiquement, le mieux est de vous exercer : face à un collègue pour tester ses réactions, face caméra pour travailler votre attitude.

L’Homme brouillon

Autre profil, autre limites. Le “brouillon” est, lui, plein de bonne volonté. Il déborde d’idées qu’il veut transmettre ; il souhaite motiver les troupes. Cela fuse tellement depuis qu’il prépare son intervention qu’il a des pense-bêtes et des notes un peu partout : sur son smartphone, sur des fiches, sur un post-it collé sur l’écran de son ordi… Il se dit que tout noter, c’est ne rien oublier ! Il se retrouve à suer à grosses gouttes quand il s’emmêle les papiers devant dix personnes… et finit par improviser. Résultats : une épreuve pour l’animateur, une explication désordonnée pour l’auditoire.

L’antidote : Du papier oui (ou un fichier numérique) ! Mais classé et organisé en amont. À vous de disposer vos quelques notes “dans l’ordre” sur votre bureau. Accentuez les mots-clés en rouge pour ne pas perdre le fil !

Le marathonien

Le stress a parfois des effets bien étranges sur le corps. Comme celui de donner l’irrépressible sensation de devoir se défouler physiquement et de faire “vite”. Le marathonien (c’est ainsi qu’on l’appelle) est victime de la bougeotte. Il arpente la scène (du moins le coin de salle) de gauche à droite, tel un lion en cage. Il se dit qu’il communique ainsi son dynamisme, son enthousiasme, que cela se ressent dans sa présentation et qu’en plus, il se donne une prestance qui ne trahit pas sa timidité. Erreur mon cher : devant une telle dépense d’énergie, c’est l’auditoire qui se retrouve fatigué, et qui vient même de se faire distancer…

L’antidote : Bouger pourquoi pas, mais limitez-vous ! Une ou deux longueurs de salle pendant votre réunion histoire de ne pas rester statique, sinon restez dans votre espace.

L’avachi

Voici un mantra à répéter : “Trop de décontraction nuit à la présentation !” Car oui, l’intervenant avachi existe encore dans certaines réunions… Enfoncé dans son siège, les pieds posés sur la table, l’avachi est le contraire de l’intervenant investi : il énumère le sujet comme s’il se parlait à lui-même et présente son ordre du jour comme il le ferait avec le menu du resto d’entreprise. Bref, il ne fait pas vivre l’échange et sa posture n’est clairement pas celle d’un meneur.

L’antidote : Vous êtes là pour les autres, ne l’oubliez jamais ! Alors, respectez la forme comme le fond. Au niveau de la posture, redressez-vous ou mettez-vous debout face aux autres et adaptez la tenue – et l’attitude – d’un chef de file : sobre mais direct.

L’entertainer

La timidité ? Il ne connaît pas. Pour lui, les réunions sont autant d’occasions d’exercer son talent d’orateur et son humour sans faille. Une belle voix, une belle allure. Il en est conscient et en joue sans limite pour faire vivre son propos. Ah ça, on ne s’ennuie pas pendant ses réunions ! Mais à terme, le travail (oui tout de même !) prend-il vraiment forme ? Pas sûr… De plus, l’entertainer, trop centré sur sa prestation finit bien souvent par agacer.

L’antidote : Tout n’est pas à jeter. Gardez votre belle envie de transmettre, mais recentrez le tout sur le sujet et zappez la recherche d’applaudissements. En bref, calmez la bête de scène qui sommeille en vous !

Source de l’image à la Une : Flickr (Thomas Hawk)

Exercices de préparation, gestion du stress, conseils d’orateurs chevronnés : notre équipe de rédacteurs et professionnels de la prise de parole vous livre toutes les astuces pour devenir un speaker qualifié !

  Post comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

N'ayez plus peur d'être
sous le feu des projecteurs !

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez
tous les mois un condensé de
nos meilleurs conseils et bonnes pratiques sur la prise de parole en public.